Travailleurs¹ de 25 à 64 ans selon le sexe, municipalités régionales de comté (MRC)², Québec, 2002-2018

Note(s) :

* Dans le présent tableau, les données sont accompagnées d'un astérisque (*) lorsque la MRC présente, pour une année donnée, un taux de couverture fiscale inférieur à 80 %. En raison d'une sous-couverture plus importante de la population, ces données doivent être interprétées avec prudence. La sous-couverture fiscale peut être attribuable aux facteurs suivants :

  • Un certain nombre de particuliers ne produisent pas de déclaration de revenus puisqu'ils n'ont pas d'impôt à payer ou parce qu'ils ne souhaitent pas demander de crédits d'impôt provinciaux ou de remboursements fiscaux.
  • La méthode de géocodage utilisée pour produire les estimations annuelles de la population à l'échelle des MRC est différente, à plusieurs égards, de celle utilisée pour répartir géographiquement les particuliers ayant produit une déclaration de revenus.
  • La presque totalité des adresses inscrites dans les fichiers administratifs de Revenu Québec correspond à l'adresse de résidence du particulier. Toutefois, pour certains particuliers, l'adresse inscrite dans les fichiers de Revenu Québec correspond à l'adresse de leur comptable ou du fiscaliste qui a rempli la déclaration de revenus ou l'adresse du lieu d'affaires de leur entreprise, laquelle peut être située à l'extérieur de la localité de résidence du particulier.

1. Le nombre de travailleurs est une mesure élaborée par l'Institut de la statistique du Québec à partir des données fiscales des particuliers de Revenu Québec (TP-1 et annexe L) dans le but de suivre annuellement l'évolution de l'emploi dans les MRC. Il correspond aux personnes âgées de 25 à 64 ans qui occupaient un emploi au cours d’une année donnée, qu’elles aient été employées ou travailleuses autonomes, et pour lesquelles une déclaration de revenus a été produite auprès de Revenu Québec. Les personnes qui étaient en emploi mais qui n’étaient pas au travail, comme celles qui se sont prévalues du congé parental offert par le Régime québécois d’assurance parentale, sont également considérées dans le nombre de travailleurs.

L’estimation du nombre de travailleurs est établie en fonction des revenus d’emploi déclarés par chaque particulier. Ces revenus de travail sont ensuite rapportés à l’ensemble des montants déclarés au titre de revenus d’emploi, d’assurance-emploi ajustés, d’aide financière de dernier recours et de retraite. Ainsi, selon cette méthode, un particulier qui a déclaré, pour une année donnée, 20 000 $ en revenus d’emploi et 20 000 $ en revenus d’assurance-emploi ajustés ne sera considéré en emploi que la moitié de l’année et sera donc comptabilisé comme 0,5 travailleur. En revanche, un particulier qui a déclaré uniquement des revenus d’emploi comptera pour 1,0 travailleur.

Aux fins de ce calcul, les montants déclarés par les particuliers au titre de l'assurance-emploi ont été ajustés à la hausse afin de les ramener à une échelle comparable aux revenus d'emploi. Selon les règles actuelles de l'assurance-emploi, le taux de remplacement de revenu de ce programme fédéral, c'est-à-dire la proportion dans laquelle le revenu qui est tiré du travail est remplacé par les prestations d'assurance-emploi, s'établit à 55 %. Les prestations d'assurance-emploi déclarées par les particuliers ont donc été ajustées pour que celles-ci reflètent des taux de remplacement du revenu de travail de 100 %. Sans cet ajustement, l'emploi serait surestimé.

2. Selon la dénomination et le découpage des MRC géographiques au 31 décembre 2018. La version géographique des MRC comprend les MRC au sens juridique et les territoires équivalents (TE) à une MRC, de même que les communautés amérindiennes et les villages nordiques situés dans le périmètre des MRC ou qui constituent des TE.

Source(s) : Institut de la statistique du Québec (ISQ), exploitation des données fiscales des particuliers de Revenu Québec (RQ).
2 juillet 2020