Québec.ca
L'analyse différenciée selon les sexes
est un processus d'analyse favorisant l'atteinte de l'égalité entre les hommes et les femmes

Méthodologie(s)


  • Enquête québécoise influenza et pneumocoque
    • Pour assurer la comparabilité des données avec celles des enquêtes antérieures, la même méthodologie a été conservée depuis 2002. Ainsi, le lecteur désireux de connaître les détails des divers aspects méthodologiques de l'enquête peut consulter l'annexe A du rapport de l'Enquête québécoise sur les couvertures vaccinales contre l'influenza et le pneumocoque 2001-2002 (Flores et autres, 2003). Voici, dans ses grandes lignes, la méthodologie de la présente enquête :

      La population visée par l'enquête est l'ensemble des ménages privés du Québec où l'on trouve au moins un individu âgé de 50 ans et plus.

      Dans le but d'obtenir des estimations régionales fiables, l'échantillon de numéros de téléphone a été sélectionné indépendamment d'une région sociosanitaire à l'autre. Ces régions constituent les strates.

      L'échantillon, généré de manière aléatoire, comprend 20 000 numéros de téléphone. Cette taille a été fixée afin d'obtenir 3 804 entrevues complétées. Elle a été déterminée de façon à pouvoir disposer d'estimations fiables pour chaque groupe d'âge (50-59 ans, 60-64 ans, 65 ans et plus) au niveau provincial, d'une part, et pour chaque groupe d'âge (50-59 ans, 60 ans et plus, 65 ans et plus) au niveau régional, d'autre part.

      L'ISQ a procédé à la collecte des données par téléphone de la fin mars à la mi-avril 2006. Les entrevues téléphoniques, d'une durée moyenne de 5,5 minutes, se sont déroulées en français ou en anglais.

      Au total, 3 856 personnes sélectionnées, de 50 ans et plus, vivant dans le type de ménage recherché, ont répondu au questionnaire. Contrairement aux enquêtes antérieures et dans le seul but de documenter la vaccination des contacts domiciliaires des personnes âgées entre 50 et 59 ans ou de 60 ans et plus, la couverture vaccinale des personnes âgées de 49 ans et moins a également été recueillie. Des analyses distinctes ont été effectuées pour ces deux groupes d'âge. La couverture vaccinale contre l'influenza de l'ensemble du ménage a été fournie par la personne sélectionnée lors de l'enquête. Par conséquent, l'estimation de la proportion de personnes vaccinées contre l'influenza chez les 50 ans et plus a été obtenue à partir d'un échantillon de 5 818 personnes. D'autre part, la couverture vaccinale des contacts domiciliaires des 60 ans et plus a été estimée à l'aide d'un échantillon de 1 543 répondants, alors que celle des contacts des 50-59 ans l'a été avec quelque 2 200 répondants. La proportion de personnes vaccinées à vie contre le pneumocoque a, quant à elle, été estimée à partir des réponses fournies par les personnes sélectionnées qui étaient âgées de 65 ans et plus au moment de l'enquête. Le taux de réponse pondéré pour l'ensemble du Québec s'élève à 60,2 %. Le taux de réponse pondéré par région varie de 55,7 % à 66,4 %. Le taux de productivité de la base de sondage et le taux d'admissibilité à l'enquête sont respectivement de 61,5 % et 50,1 % pour l'ensemble du Québec.

      En somme, l'analyse de la qualité des estimations a révélé que le taux de réponse de cette enquête est acceptable, grâce à une pondération adéquate, et que les divers types de biais présents dans l'enquête demeurent négligeables, sauf dans les cas expressément mentionnés. Nous pouvons donc affirmer que l'Enquête québécoise sur les couvertures vaccinales contre l'influenza et le pneumocoque 2005-2006 présente des résultats fiables, de qualité et représentatifs de la situation et qu'elle donne lieu à un potentiel analytique intéressant.

      1 Le terme « contacts domiciliaires » désigne les membres du ménage autres que la personne sélectionnée pour répondre au questionnaire de la présente enquête.

Haut de page