Migrations internationales et interprovinciales, régions administratives, Québec, 2001-2021

Notes :

p : Donnée provisoire.
r : Donnée révisée.

1. Année du 1er juillet au 30 juin.

2. Le nombre d'émigrants nets est la somme des émigrants et du solde des personnes temporairement à l'étranger moins le nombre d'émigrants de retour. Le nombre peut être négatif.

3. Les migrations interprovinciales sont estimées à partir des données fiscales de l'Agence du revenu du Canada, à l'exception des données provisoires de juillet 2020 à juin 2021 qui proviennent des données du programme de l'Allocation canadienne pour enfants (ACE) (anciennement Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE)). En raison de différences dans la source des données et dans la méthode de calcul, la comparaison entre les estimations provisoires et définitives des entrants et des sortants interprovinciaux doit être faite avec prudence.

4. Variation du nombre de résidents non permanents.

5. Correspond à la somme du solde migratoire international, du solde migratoire interprovincial et du solde des résidents non permanents.

6. Selon les nouvelles limites territoriales des régions administratives entrées en vigueur le 28 juillet 2021. À cette date, les MRC de La Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi ont changé de région administrative, passant de la Montérégie à l’Estrie. Les données des années 2001-2002 à 2019-2020 de l'Estrie et de la Montérégie ont été révisées pour tenir compte de ce changement et assurer la comparabilité dans le temps.

Source : Statistique Canada (SC), Estimations démographiques annuelles (régions infraprovinciales, janvier 2022). Adapté par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).
Mise à jour : 13 janvier 2022